Ce n’était pas un cours d’eau, mais un fossé artificiel !

Ce n’était pas un cours d’eau, mais un fossé artificiel !
Maire condamné pour un curage - Ce n’était pas un cours d’eau, mais un fossé artificiel !
Daniel Amblevert, maire de Sainte-Florence, commune de 150 habitants de la Gironde. © Claude-Hélène Yvard

La cartographie des cours d’eau de la Gironde révèle que Daniel Amblevert, maire de Sainte-Florence, a été condamné à tort. Le collecteur vient d’être classé en fossé artificiel.

Daniel Amblevert, maire de Sainte-Florence, commune de 150 habitants de la Gironde, a le sentiment d’un « énorme gâchis ». Il n’a jamais cessé de clamer que le collecteur des prairies de Sainte-Florence était un fossé artificiel, et non pas un cours d’eau. La cartographie des cours d’eau du département et la classification associée, rendues publiques le 18 mars, lui donnent raison.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *